posts de février 2013


Premiére formation – 15 Jan – Jour 59

Première formation au Must aujourd’hui pour moi. Je me demande bien ce que cela peut être. Comme l’été a commencé je pense à la nouvelle carte comme Johan a eu la semaine dernière. On verra bien, en tout cas pour une fois que je peux aller au travail en short et en tong ça fait bien plaisir !

J’arrive 5min en avance le temps de m’installer au comptoir avec tous mes collègues présent, et de me faire servir quelque chose à boire. Rynae arrive, tout juste nous allons commencer notre formation qui sera sur les apéritifs et les digestifs. Elle souhaiterais voir cette habitude purement européenne s’implanter au restaurant. Ils sont vraiment bizarre ses Australiens il ne savent pas quel est le plaisir de prendre un apéritifs avant de manger autour de petites choses à grignoter ?

On commence par la distribution de dossier sur le sujet. Je parcours rapidement et je m’aperçoit qu’il s’agit plus de la version Italienne de l’apéritif que de la version française. On va beaucoup parler des Vermouth (Martini, Campari…), qui ouvrent le palais et l’appétit. Enfin pas ceux de tout le monde… Ensuite viens le tour des digestifs qui n’aura pas durer très longtemps, ils ne se sont même pas étendu sur le Cognac et l’Armagnac, à peine sont-il citer… Et ensuite nous avons eu le droit à un petit exposé sur la société Pernod Ricard, assez comique pour moi quand on pense que à Paris j’avais régulièrement des groupe de la société qui venait dormir à l’hôtel… Et là la manager demande « Est-ce que quelqu’un sait comment sert-on le Ricard ? ». Evidement seul une française pouvait répondre à ça, quand j’ai dit « Avec de l’eau et des glaçons » tout le monde m’a regarder bizarrement, jusqu’à ce que la manger rigole, et ajoute « Priscilia doit bien connaitre ça en France ils consomme 130 millions par ans, soit plus de 2litres par habitant ! ». Super, maintenant je passe pour une Marseillaise… Tout va bien !

Pendant toute la petite explication de Rynae nous avons eu le droit à toutes sortes de tapas du restaurant, mais les Australiens sont de telles morfales que je n’aie pus gouter que aux boulettes de viande de porc avec sa sauce Romesco, elles sont à tomber par terre ! Finalement la formation n’aura durer que 35minutes au lieu de 45, je décide de rentrer pendant mes 2heures avant mon shift de ce soir, et là Rynae s’approche de moi et me demande si je veux ma soirée, le temps que je trouve ma réponse sa sœur,, Carlie, lui dit on a besoin d’un runner ce soir, alors elle me regarde à nouveau et me dit « C’est pour toi runner ce soir ? » je lui répond que oui même si ça reviens à faire le travail d’un stagiaire de seconde (faire les couverts et les assiettes au vinaigre, apporter les plats en salle). Ça me rappellera des souvenirs !

Retour à la maison pour 2h, le temps de manger et de me préparer pour le travail je dois repartir. Je sens que la soirée va être longue. J’arrive je vais en cuisine pour commencer mon boulot, ça se passe plutôt bien. Sauf qu’il fait une de ses chaleurs dans les cuisines on se croirait en enfer ! La soirée passe vite, enfin les 3h de mon shift… Je prends un soft au bar quand Ismal, mon collègue français me dit viens en haut dans le « Champagne Lounge » on va discuter plus tranquillement, je monte avec lui et découvre cette salle dédier au champagne. Elle est très classe, avec des lustres en cristal, et des frigo vitré en hauteur rempli de champagne : un petit paradis. Il me donne à gouter les vin qu’il a servi ce soir, ça me donne l’occasion de déguster des vins Australien. Il faut bien découvrir les bonnes choses de ce pays ! Une fois qu’il a fini de débarrasser la salle nous redescendons au bar, il est à peine 23h et le restaurant pourrait fermer tellement nous avons peu de clients. On s’installe au bar avec le barman et nous discutons un peu de la vie Australienne et de plein d’autre choses. Notament d’alcool et de la facon de faire les coktails en Australie. Ils nous est déjà arrivée avec Johan de voir faire des Mojito et des Caïpirinha au shaker ! C’est n’importe quoi ! Puis on en viens à parler de mon coktail préféré le Cosmopolitain, et forcément le barman m’en fait un histoire de gouter celui du Must. Nous rigolions bien , jusqu’à ce que Carlie nous dise qu’elle ferme le bar et qu’il est temps pour nous tous de rentrer ! Quand la chef à parler on s’exécute !

Première quinzaine de Janvier – Jour 45 à Jour 59

Johan et moi commençons à beaucoup travailler, en plus nous aménageons dans l’appartement, même si il est meublé il faut tout rangé, faire les courses et s’organiser pour le dressing ! Pas qu’on ait des tonnes de vêtements, mais plutôt un petit placard ! Donc là on réfléchit et on se dit comment on fait pour ranger les sacs, le matériel de camping et toutes nos fringues ? Alors… L’étagère du haut servira pour les sacs, chaussures de randonnée, et tous ce qui ne nous servir pas temps que nous serons à Perth. Pour la penderie nous investissons dans un rangement Ikéa (Et oui ils sont vraiment partout ses Suédois !!) qui nous permet de mettre les tee-shirt et le petit linge, tout le reste ira sur cintre. Les chaussures sur le sol du placard à côté du panier à linge ! Nous voilà installé pour quelques mois.

Il ne faut pas oublier que l’on est en été, donc notre dernier investissement sera… un ventilateur ! Comme c’est original. Au moins ça sera utile, sachant que Perth est une des villes les plus chaudes et que la température en été atteint facilement 40° dans la journée, la nuit elle redescend peu, stagnant dans les 30° ! Pas facile pour dormir.

Quelques sorties entre amis, surtout pour Johan mais rien d’extraordinaire en ce début de mois. On commence un peu à trouver une routine Australienne. Qui n’est pas la même pour Johan !

31-12-12 Déménagement Jour 44

31-12-12 Déménagement Jour 44 31-12-12-1-150x150Grand jour pour nous deux ! Nous allons enfin pouvoir dormir sans être dérangé par des gens bourré, déballé tous nos sacs sans avoir peur de se faire voler des affaires, ne plus se battre pour avoir de la place dans le réfrigérateur et surtout pouvoir se mitonné des petits plats comme avant. Quel bonheur !

Des 8h du matin nous voilà debout pour finir nos derniers sacs, on emmène nos sacs de nourriture et c’est parti pour le check out. Nous voilà débarrasser des backpacker. Vraiment on en avait marre ! C’est parti pour la fin de notre déménagement, plus que quelques minutes et nous pourrons nous installé dans notre nid douillet. Il fait très chaud, heureusement que l’on a que 15minutes de marche.31-12-12-2-150x150

Nous arrivons à l’appartement, Romain n’est pas là comme il travail, c’est donc Elodie qui nous accueille à peine réveillé. On dépose les dernier sacs, elle nous explique les quelques bases de l’appartement (lave-vaisselle, aspirateur, télé…). Nous déballons rapidement les sacs, puis on enfile nos maillots de bain et direction la piscine, rien de mieux que de se baigner pour se rafraichir ! Nous faisons un petit tour dans la salle de gym histoire de voir l’équipement, nous nous apercevons au passage que le sauna ne fonctionne pas et nous terminons notre visite des parties commune par le jacuzzi. Quoi de mieux de se délasser dans un bain plein de bulle et tiède ? (Les jacuzzi vont pas être bouillant sous 40°!)

31-12-12-3-150x150C’est pas le tout mais Johan doit travailler, nous retournons dans l’appartement pour qu’il se prépare, Romain et Elodie sont dans le salon. Ils me proposent de passer le réveillon avec eux et leurs amis. Pourquoi pas ? Il vont aller faire un barbecue sur la plage ça me connait bien ces choses-là à force. Johan pars au travail, et nous partons faire les courses pour la soirée. On se prépare rapidement, et direction la plage pour passer la soirée. Le voyage en voiture pour s’y rendre aura été drôle, Romain suivait un de ses ami qui a fait d’énorme détour pour aller jusqu’à City Beach. Nous nous mettons à chercher un barbecue disponible et le seul que nous trouvons se trouve exactement au même endroit que là où nous avions passé Noël avec Johan. Une super coïncidence ! Nous passons la soirée à côté d’Italiens, pas trop désagréable 31-12-12-4-150x150(pour une fois).

Vers 1h du matin on décide qu’on en a marre d’être à la plage, donc direction chez Alexis et Eva, un couple d’ami de nos colocataires, histoire de finir la soirée en beauté. Et forcément comme dans toute soirée un peu arrosé vers 2-3h, les conversations commence à dérivé vers des sujets politique. On a même réussi à parler de franc maçons !

Boxing day – 26 Déc – Jour 39

Réveil pas très matinal mais une très bonne nuit sur le canapé de chez Roxane et Chloé. Roxane veut aller vers l’ile auBoxing day - 26 Déc - Jour 39 26-12-12-1-150x150 pingouins, Axel et Richi (des amis à elle) sont convaincu et à en croire le discours très convaincant d’Axel il fallait vraiment que l’on y aille ! Au bout de plus d’une heure trente de préparation de toute la troupe (Chloé, et un couple d’Italien viennent aussi) réussi enfin à décoller. C’est parti pour 45min de route mais avant il va falloir trouver un sandwich parce qu’on a tous très faim !! Jour de Boxing day c’est pas facile de trouver une sandwicherie ouverte !Pas grave on va aller au supermarché du coin pour en acheter. Cette dois ci on est vraiment parti, la route est un peu agite grâce aux suspension un peu défectueuses de Roxane. 26-12-12-2-150x150
Une fois arrivée nous sommes conquis par la beauté des paysages, cette eau claire, avec les petits ilots à quelques centaines de mètres, c’est tellement beau ! Avant de se diriger vers l’ile nous regardons Roxane préparer son matériel de kite-surf, et se lancer sur l’océan. Ça a l’air très sportif, entre les vagues qui secouent la planche et le vent qui gonfle la voile ça doit être vraiment très sportif. Apres ça nous commençons à étudiez les différentes façon qui s’offrent à nous pour pouvoir rejoindre l’ile aux pingouins. Le banc de sable ou le ferry. La solution 1 le banc de sable, 26-12-12-3-150x150économique mais un peu dangereux, il y a un fort courant et beaucoup de vent, même pur des nageurs émérites ce26-12-12-7-150x150 n’est pas recommandé de traversé de traverse de cette façon. La solution 2 le ferry, plus sûr, moins fatiguant mais plus cher. A 12$ la traverse ça donne à réfléchir. Réflexion faite pour les garçons ça sera le banc de sable, pour nous les filles se sera le ferry, le courant aura eu raison de notre volonté. Le temps que l’on achète les billets, que l’on attendent le prochain et que l’on fasse le trajet les garçons étaient déjà arrive. Maintenant c’est sur le ferry était pas la façon la plus rapide de se rendre sur l’ile. Une fois arrivée nous commençons a explorer l’ile. Bon on commence par la partie mini musée incontournable dans tous les lieux de ce genre-là. Il y a quelques os, surement retrouve dans l’ile, et quelques panneaux qui expliquent comment l’ile a été exploité jusque dans les année 1970.26-12-12-4-150x150

Ensuite nous décidons de partir faire le tour de l’ile par le bord de plage, nous voyons beaucoup d’oiseaux, des mouettes, des pélicans et une espèces d’oiseaux locale dont nous ne connaissons pas le nom. Pendant notre petit tour nous ne croisons malheureusement pas de pingouins, je suis un peu déçu mais Johan a l’air plutôt content de sa petite sortie 26-12-12-8-150x150aquatique. Je me suis arrêté assez vite car l’eau devenait trop profonde pour moi. Johan, quant à lui décide de continué avec ses nouveaux copains. Après une courte séance de bronzette, je décide de rentré avec Chloé car je travaille ce soir. Johan reste encore un peu sur l’île, juste assez de temps pour voir des pinguoins et discuter avec une mouette ! Normal…

 

Pour remercier toute la petite bande de copains ce soir c’est Johan qui est aux fourneaux, ça sera piémontaise et mayo faite maison pour accompagner le barbecue ! Je rentre pile au bon moment, c’est le désert, Chloé et sa petite sœur on fait une tarte aux pommes et à la cannelle accompagné de glace, et c’était très bon. Johan a bien sur absolument voulu 26-12-12-6-150x150me faire gouter sa piémontaise et comme à chaque fois je me suis régalé avec ses petits plats ! Aujourd’hui nous aurons réussi à amener un peu de France en Australie.

26-12-12-9-150x150La soirée se terminera par le jeu des personnage collé sur le front, tout en anglais s’il vous plait ! Je gagne la première manche avec Marilyn Monroe, Johan s’en sortira moins bien avec Roberto Benini (c’est Angelo qui lui a donné ce personnage, forcément !). Toujours pas de chance pour Johan à la deuxième manche qui se retrouve avec Bjork, qu’il ne connait absolument pas… Quant à moi je fini seconde avec Forrest Gump, ça n’aura pas été de la tarte non plus !

J’allais oublier, la meilleure nouvelle de la journée : le petit coin de paradis est à nous pour 300$ la semaine plus les charge !

Noël – 25 Déc – Jour 38

Noël - 25 Déc - Jour 38 25-12-12-1-150x150Jour de Noël, aujourd’hui direction la plage. Scarborough nous tente bien, il parait qu’il y a une fête la bas dans la soirée. Direction le centre, pendant notre chemin vers la station de bus, Roxane la collègue de Johan, nous dit qu’elle va faire une petite fête à City Beach, nous la rejoindrions un peu plus tard. Nous arrivons à la station, elle est énorme, plusieurs quai, tous très long, il ne nous reste plus qu’à trouver le bus n°400 pour aller à la plage, pas le quai 1, ni le 2, ni le 3, mais 25-12-12-2-150x150le 4 oui et le bus nous passe sous le nez. Bon on change de plan « Roxane finalement on passe plus tôt ! ». Direction city beach, là on loupe pas le bus par contre lui il a dû rater l’arrêt ! Il nous a fait atterrir derrière une dune, pour aller jusqu’à la plage nous avons dû prendre un chemin où le sable nous brulait les pieds, qui nous a semblé interminable ! Une fois arrivé sur la plage bah elle ressemble vraiment pas à city beach. Nous commençons à marcher vers le nord, Johan à un doute sur la direction, alors je demande à une dame qui promène son chien derrière nous où se trouve la plage que nous cherchons et elle nous indique le sud ! Bon bah on se retourne et on prend l’autre direction, nous marchons pendant au moins 3 ou 4km, sous le soleil, mais avec les pied dans l’océan Indien, ça rafraichit bien !

25-12-12-3-300x225Nous arrivons finalement à trouver city beach, sauf que Roxane est de l’autre côté, Johan fait un petit tour dans l’eau avant de reprendre la route et une vingtaine de minutes plus tard nous voilà arrivée ! Un vraie BBQ au bord de la plage, et une super fête ! Toute l’après-midi 25-12-12-4-150x150nous sommes resté à la plage, à discuter, manger, boire, nous amuser, jouer à la pétanque et à nous baigner ! Ça c’est fêter Noël !

Pour finir la soirée direction chez Roxane et Chloé (sa meilleure amie), une belle fin de soirée à discuter de tout et de rien autour d’un verre de vin.25-12-12-5-150x150

 

 

Réveillon de Noël – 24 Déc – Jour 37

C’est le réveillon de Noël ! Cette année pas de repas à préparer, pas de courses à faire rien de rien ! On se détend aujourd’hui et surtout on va visiter un appartement. Celui-là c’est un petit paradis sur terre ! L’appartement n’a qu’une salle de bains pour deux chambres, mais la cuisine est super jolie et la salle salon est assez sympa. Là vous vous dites que ça n’a rien à voir avec un paradis sur terre. Ce que j’ai oublié de dire, c’est que le dit appartement est dans une grande résidence qui a une piscine, un jacuzzi, un sauna et une salle de gym ! C’est ça le paradis !

La personne qui loue l’appartement, s’appelle Romain il est français comme nous et à 23ans comme nous. Il a l’air assez cool, pas trop embêtant, ça nous va bien ! La visite se passe bien, c’est exactement ce que nous avions vu, et nous sommes ravie ! Après cette après-midi bien agréable retour au Backpacker pour préparer notre repas de réveillon de Noël, attention diner gastronomique ! Doritos & guacamole pour commencer, puis nouilles japonaises, au bœuf, carottes, champignons et mini maïs. Je vous l’avez dit c’était gastronomique ! Pour finir la soirée un billard, puis Johan à commencer à se familiariser avec des Irlandais, nous avons vraiment passer une bonne soirée !

Visites d’appart. – 22 Déc – Jour 35

Johan a explosé son record Australien il est rentré à 5h45… Pas mal pour un pays où la plupart des bars ferment à 2h. Forcément la nuit ne fût pas très longue pour lui, par contre elle fût pas trop mal pour moi. Même après quelques heures de travail, avec toutes les informations que j’ai dû accumulé j’étais bien heureuse de me coucher tôt et d’avoir une bonne nuit de sommeil. Lever à 11H30, la journée est un peu molle.

On commence par aller au parc pour vérifier nos emails, et en envoyer quelques-uns. On commence à organiser les visites d’appartement. La première est aujourd’hui, alors Johan décide d’aller se préparer pour le travail, avant d’y aller, histoire de filler direct après.

Mais en cours de route, il s’est aperçu qu’il avait faim, du coup retour au backpacker pour moi aussi. On commence à préparer à manger et là un de nous deux à la présence d’esprit de regarder l’heure qu’il est : 14h45, on rendez-vous à 15h15 tout va bien ! Finalement 2tartines pour se caler le ventre et en route. Enfin presque, Johan a l’adresse mais n’a pas regarder ou cela se trouvait. Pas de plan donc détour par la zone wifi obligatoire, il est déjà l’heure. Finalement il ira directement au travail, et je ferais la visite seule. L’appartement n’a pas été trop difficile à trouver, ça a l’air d’être de petits immeuble, je sonne au numéro 6, on vient m’ouvrir. Un couple visite déjà la chambre, il me fait patienter dans le salon. Une amie à lui est là, elle est venu d’Irlande pour les fêtes et est ravie de ne plus être sous les -1° qu’il fait en Europe. Le salon est assez sympa, la cuisine est immense, plein de plan de travail, 5feux gaz, un grand frigo avec congélateur, une machine à laver la vaisselle : elle est parfaite ! Je la veut.

Il me fait visiter la chambre, elle est géniale ! Plutôt grande, avec son propre dressing et salle de bain avec une grande douche !! Parfait aussi. Le loyer est raisonnable, il est situé à côté de parcs sympa et des bus. J’espère qu’ils nous retiendront !

Retour dans la chambre c’est à mon tour de me préparer pour aller au travail. Comme j’ai un peu de temps, je commence à regarder un film «  Journal intime d’une nymphomane », un film espagnol inspiré d’un livre. Il est très difficile, ce film n’a rien de léger il pause une vraie réflexion sur notre société et la façon d’on peuvent être traité les femmes. Ce film m’a tellement bouleversé que j’y es pensé pendant longtemps en allant au travail.

Une fois arrivée tout ça part dans un coin de ma tête et je me mets dans l’ambiance. Ce soir j’ai 2 tables à moi. Enfin c’est ce que je croyais, ici ils ne communique pas et tout le monde prend les tables de tout le monde, j’arrive pas à savoir où ils en sont, quel table à pris quel bouteille d’eau, et on me pique une de mes deux table. Et c’est relou ! Du coup je fais comme eux je m’occupe de toutes les tables. J’aime moyennement cette façon de travailler mais Johan me dit que je m’y ferait au bout de quelques jours… J’espère que c’est vraie parce que je serait bientôt sur le planning!

Apocalypse day – 21 Déc – Jour 34

Jour de l’apocalypse, à l’heure où j’écris il est 00h30 et on est toujours vivant. Merci les mayas pour cette super occasion commerciale de faire encore plus de fric juste avant Noël !

Mon quart d’heure rébellion est passé, revenons-en à des choses concrètes. Lever difficile pour Johan et moi, comme à Paris je n’aie pas pu dormir tant qu’il n’était pas rentrer, et presque comme à Paris il est rentré tard. Oui parce que ici, 3h du matin c’est tard, enfin y a du progrès il est pas rentré après le coucher du soleil. Sauf que (bah oui sinon c’est pas drôle) il a reçu dans la soirée un sms du travail lui demandant de travailler aujourd’hui pour le service du midi. Donc tentative de lever à 8h30h, échec, lever à 10h30, il commence à midi. Tout va bien !

Je vous rassure Johan n’est pas arrivée en retard, par contre il est rentré en avance. Pendant qu’il était au travail, je suis reparti dans ma quête d’appartement. Je commence par regarder mes emails sans grand espoir je vois que l’on a reçu 4 réponses, dont 2 de nos favoris. Je suis trop heureuse ! Je m’organise avec les mails, les numéros et je prends des notes pour pouvoir s’y retrouver. Ne connaissant pas encore mes horaires, c’est Johan qui prendra les rendez-vous en fonction de ses horaires. Il arrive donc quelques minutes après, je lui annonce « les » bonnes nouvelles et il est super content, forcément on a enfin une chance de partir du backpacker !

A 16h30, nous rentrons au backpacker, et oui aujourd’hui c’est moi qui commence à travailler. Un mélange bizarre de joie et de stresse m’envahi. Pour l’instant il faut déjà que je m’habille, maquille, coiffe, douche, parfume et tout le tralala… 17h on décolle, il faudrait pas que j’arrive en retard dès le premier jour. Johan m’accompagne sur une partie de ma route, ça sera opération courses (bah oui on a plus d’eau !). Je remonte Beaufort Street, ça y est j’y arrive devant le « Must Winebar », aller courage il n’y a pas de raison que cela se passe mal.

Le bar est plein à craquer, par contre la partie restaurant est vide. Tant mieux c’est plus facile d’apprendre quand il y a moins de monde. Rynae est là, et c’est elle qui va m’enseigner ses exigences en matière de service. Je peux vous assurer que quand on a travaillé au Prince de Galles, dans leur restaurant, c’est « finger in the nose ». Il suffira de prendre quelques repères et ça devrait aller comme sur des roulettes. On commence par comment fonctionne le pad (l’écran avec le logiciel pour passer les commandes) elle me montre rapidement, puis elle me dit « Bon tu vas jouer avec pendant une vingtaine de minutes, puis je reviendrais te voir ». Ça me va ;). Ensuite on passe à  une petite interro sur les numéro de table, puis comment procéder lors de l’arrivée de clients avec le menu, les vins… Puis vérification des acquis, mise en place, c’est tout bon on passe à la pratique ! Elle me demande de couper du pain pour les client, et là qu’est-ce que je vois ? De la baguette ! Attention pas la baguette dégueu qu’on trouve en supermarché avec une miche dur comme du polystyrène, NON ! De la vraie baguette ! Alléluia ! Je lui demande si ils le font ici, elle me répond « Oui c’est fabriqué et cuit ici, selon une recette Française ». Je rêve d’y gouter ! Avec un peu de rillettes maison et des cornichons… Ah ça, ça serait un vraie plaisir. Oui parce que le chef de cuisine est un breton, et tout ce qui sort de la cuisine à juste l’air trop bon. J’arrête la-vous aller baver sur votre PC ;).

Ce soir je travaillerais avec Jessica en doublon, c’est cool elle a l’air sympa et surtout elle a voyagé en Europe, elle comprend quand j’ai l’air perdu sur certaine de leurs bizarrerie Australienne. Le service commence doucement j’y arrive pas trop mal à une exception près : le service à 4 pour 30 clients. Parce que autant en banquet, ça serait facile mais là en restaurant tout le monde s’occupe de toutes les tables, je n’arrive pas à suivre où en sont les clients, je suis à un doigt d’avoir la migraine ! Heureusement le manager arrive et me dit, tu vas pas tarder à rentrer, et tu reviens demain à 7h. YES ! Embauché, c’est pas beau ça ?

Je retrouve Johan à Northbridge Piazza, il regarde le film de guerre du vendredi. Nous avons pu assister à l’arrestation d’un mec complétement bourré qui conduisait (les flics sont encore plus sévère qu’en France), qui s’est pris le rond-point et qui a embouti un taxi. Normal ! On a aussi eu le droit à un concerto de motard, des vrais. Je suis u peu fatigué de ma soirée, je vais aller me couché. Johan quant à lui retrouve ses potes et embarque un gars de notre chambre dans sa virée nocturne.

Too much frenchies here! – 20 Déc – Jour 33

Oulla c’est la veille de la fin du monde !!! En fait on en rigole bien içi même si on sait qu’il fera très chaud (il annonce 34° à l’ombre, plus de 40° au soleil) pour nous ça sera un jour comme les autres !

Enfin on y est pas encore. Aujourd’hui Johan doit commencer à 11h, alors pas de réveil tardif, 9h on émerge histoire de prendre un bon petit déjeuner avant qu’il n’aye travailler. Je prends le bus avec lui pour descendre en centre-ville pour acheter ce qui me manque de ma tenue de serveuse au must : un chemisier noir. C’est étonnant mais ici ils n’utilisent pas trop de chemises blanche, c’est très souvent du noir ou du gris foncé… Tant mieux ca salit moins :p. J’abandonne donc mon Johan près des rue commerçante pour qu’il continue son chemin vers Georges terrasse.

Après avoir fini mon shopping intensif, je reprends le bus vers northbridge. Deux station après que je sois monté dedans une bande d’indigènes monte dans le bus, l’un d’entre eux est complétement ivre, il doit se faire soutenir par l’un de ses amis pour monter dans le bus et s’assoir, et forcément il l’assoie devant moi, où seul une barre nous sépare. Il faut éviter de les regarder, même furtivement car ils ont une tendance à être très vite agressif pour la plupart. Je regarde à l’extérieur pensant être tranquille, mais il commence à bouger et cogne mon genoux avec son coude, je bouge mes genoux pensant qu’il ne s’agit que d’une maladresse. Mais quelques secondes plus tard il caresse mon genoux avec l’arrière de son doigt, là s’en est trop pour moi, ne voulant pas les provoquer je bouge de manière très brusque, juste pour qu’il comprenne qu’il doit me laisser tranquille. Heureusement il sont descendu à la station juste après et j’ai eu la paix. Décidément lorsque tu es une femme tu ne peux pas te balader seule en ville…

J’arrive finalement à Northbridge Piazza, aujourd’hui Johan m’a demandé de regarder les annonces pour des colocations (home share). Je trouve 3 sites qui ont l’air spécialisé, je commence à renter nos critères (en centre-ville, non-fumeurs et en couple), et la recherche s’avère fructueuse même si ici les couples dans ce genre de location n’ont l’air bienvenue j’arrive à trouver une dizaine d’annonce qui nous plaisent, à des prix raisonnable. Les mails sont envoyé il ne reste plus qu’à espérer des réponses !

Entre temps j’ai été rejoint par des Francophone, on forme une petite bande au milieu du parc, c’est sympa de partager les expériences, nos compétences en anglais aussi et surtout des astuces sur la vie Pertienne ! A presque 17h Johan nous rejoins, il est fatigué mais heureux de sa journée, il lui ont confié la moitié de la terrasse avant à gérer (la partie qui est la plus active le midi), il fait un très bon shift et son responsable est vraiment content de lui, de son travail. Tout roule pour Johan, il ne manquerait plus qu’un full et il serait presque aux anges.

Pour ma part la soirée s’annonce calme, il passent encore un film ce soir alors se sera mon programme. Johan qui n’était pas trop partant pour ça est finalement resté avec moi, jusqu’à la fin du film. Aujourd’hui c’était royale, j’avais mis un jean, des basquet, un sweat, pris à manger et pour la boisson ? Pourquoi s’embêter à la ramener quand un camion Pepsi nous offre des cannettes ?

Une fois le film terminée une soudaine envie de sortir envahie Johan, pas moi je préfère rentrer et le laisser entre hommes pour ce soir. Il faut que j’arrive à trouver un peu de temps pour ranger et laver mes affaires, c’est une bonne excuse. Pour Johan et ses deux acolytes se sera direction le Deen pour les bières gratuites et des discutions de mecs !

Le Must – 19 Déc – Jour 32

Après notre belle soirée d’hier on ne peut pas dire que l’envie de décoller du lit soit immense même chez Johan ! Il n’a même pas voulu aller prendre de petit déjeuner lui qui d’habitude n’aime pas louper ça. Nous nous levons tranquillement vers 11h pour se préparer après tout Johan travaille à 14h aujourd’hui. Nous déjeunons, après ça je l’accompagne à l’arrêt de bus et le voilà parti pour une longue journée de travail. Pour ma part encore une journée au parc à répondre à plein d’annonces de travail en espérant que une me réponde (ça serait déjà pas mal).

Me voilà installé sur la pelouse, un petit coup d’œil aux mails qui ne doivent contenir que des pubs comme d’habitude et la surprise un mail d’un restaurant me demandant si j’étais toujours intéresser par le poste. Je m’empresse d’y répondre en espérant avoir un rendez-vous dans la semaine. Quelques minutes plus tard Fabien me rejoins, lui aussi a besoin de sa dose quotidienne de wifi. On blablate, entre temps facebook, l’actu française et mon téléphone sonne ! Je réponds, c’est le restaurant à qui je viens ‘envoyer un mail, le manager souhaite me rencontrer. Génial ! Elle réfléchit un peu je la sent un peu hésitante, je le propose que nous rencontrions dans une heure, elle rigole, me dit « in one hour from now ? » (en français ça sonnait vraiment pas bien), je lui répond oui bien sûr, sur quoi elle acquiesce, m’explique qu’ils sont juste en face du Queen (Moi qui lui dit que je sais où s’est, j’ai dû passer pour une alcoolique) et me dit à tout à l’heure. Je m’excuse au prés de Fabien, je file au backpacker. Sur la route je regarde ma montre il est 15h35, je n’aie pas le temps de trainer surtout que je ne sais pas y aller en bus on va tenter à pied ! Je me dépêche, prend une douche rapidement, un petit coup de brosse, un trait de maquillage et me voilà partie !

La route n’aie normalement pas dur, la rue du Backpacker et du restaurant se croisent, je n’aie qu’à trouver « Beauford street ». Il est 16h05 j’ai 30minutes pour m’y rendre, les rues peuvent être très longue, je presse le pas ! Je vois enfin le Queen, je regarde de l’autre côté de la rue il est là le « MUST ». Je traverse et regarde ma montre, il est 16h20 : mission accomplie, je suis à l’heure. Je me présente à la bairmaid, elle me propose de boire quelque chose car Rynae (prononcé Renée) ne sera là que dans 15min. Super un verre d’eau ! Il fait une telle chaleur dehors avec le bitume que j’ai la tête qui fatigue. Elle arrive, une vraie femme d’affaires qui impressionne par sa seule présence, très vive et surtout très classe. Elle se présente, m’invite à m’assoir sur une des table à côté du bar, part chercher quelques papiers et me rejoins. Sa première question sera sur mon niveau d’anglais, je lui répond que étant habitué à avoir des clients anglophone mon niveau me permet d’avoir aisément des conversation avec eux, même si je ne suis pas parfaitement fluent. Je ne sais pas trop si elle est convaincu, en tout cas elle ne me remercie pas encore. C’est déjà pas mal. Après les questions habituels sur les endroits où j’ai travaillé, elle m’explique sa vision des choses sur le poste. Je travaillerais en doublon le temps d’apprendre, c’est un endroit « very busy » et je devrais être autonome pour le jour de l’an. Gros challenge ! Ensuite elle me confie les cartes à apprendre, avec plein d’indication dessus. Sur ce présentation des lieux, ça à l’air génial ! Je m’aperçoit que je ne serais pas la seule française, un des autres serveur est français, et surtout le chef, l’un des meilleurs si ce n’est le meilleur (d’après la manager). Distribution des papiers à remplir, mise au point sur l’uniforme, rendez-vous vendredi à 17h30 pour mon essai. Je suis trop heureuse !

Pour fêter ça je vais aller regarder « The holiday » à Northbridge Piazza et apprendre ma carte !

Du coté de Johan, la journée n’a pas été super… Le collègue avec qui il doit travailler ne communique pas, c’est pas la meilleure manière de bosser un équipe ! Du coup la journée lui a paru interminable et il s’est beaucoup ennuyé ! Espérons que ça se passe mieux les prochains jours.

Diner chez Paul et Sarah – 8 Déc – Jour 31

Diner chez Paul et Sarah - 8 Déc - Jour 31 diner-du-18-12-12-300x225Une belle journée s’annonce encore aujourd’hui ! Johan se réveille vers 10h, et quelques minutes plus tard il reçoit un message de son boss Bruce lui demandant si finalement il peut venir travailler aujourd’hui. Il saute sur l’occasion de faire quelques heures supplémentaires et lui répond « Je serais là pour midi ! », à croire que Johan sentait quelque chose et qu’il devait se lever tôt !

Pour ma part j’ai dû encore rappeler les café Dôme, n’ayant toujours pas reçu d’appel de la part du directeur qui doit m’embaucher, et cette fois ci Molly accepte de me donner son mail pour que je le contacte directement ! On va peut-être enfin y arriver !

Ce soir nous allons dîner chez Paul et Sarah et notre mission du jour est d’apporter le dessert. Alors en Australie comment on fait pour acheter un gâteau ? Possibilité n°1, on va dans la boulangerie qui ne fait pas de pain (un jour en manque de vrai pain, nous sommes passé dans cette boulangerie, et lorsque nous avons demandé du pain ils nous ont dit aller à la superette à coté nous n’avons pas) mais qui avait plein de gâteaux, on les regarde débordant de crème au beurre et déjà Johan est pas hyper franchement convaincu. Nous le serons encore moins quand la dame juste avant payera 62$ pour un gâteau 6 parts. Ce fût le morceau de beurre qui fit déborder la motte ! Johan et moi décidons de partir. En nous dirigeant vers le bus qui emmène Johan au travaille il me dit : « Viens avec moi dans le bus, arrête toi dans le centre et voit di tu ne trouves pas autre chose ! », me disant que de toute façon il ne me restait plus que ça à faire je me laissé convaincre assez vite.

Faisant le tour de la zone commerçante, je m’aperçut que les gâteau c’est vraiment pas le fort des Australiens, désespéré je m’attaque à la possibilité n°2, le supermarché. Et là mes espoirs fondent comme neige au soleil ! Ici pas de super rayon boulangerie avec plein de gâteau comme à Carrefour, non… Le rayon « boulangerie » (si on peut l’appeler comme ça) c’est 1,5m de linéaire avec du pain Italien, Turque, des Wraps et des boules de pain. La pâtisserie se contentera d’avoir deux étagère ou sur l’une il y a des biscuits et fond de tarte tout prêt, et la deuxième n’a que des gâteaux d’anniversaire pour enfants avec au choix : Dora, Spiderman, Cars, Princesses Disney… Je me dit que peut-être ils en planquent ailleurs dans le magasin, je me décide donc à faire le tour, et là je pense être sauvée en trouvant un gâteau à la banane (certes surgelé mais plus appétissant que tout ce que j’avais avant), je prends le paquet et là re déception c’est un paquet minuscule qui est hyper léger je me dit ça va pas le faire !!! Je me sent comme une Susan Delphino qui ne ramènera pas de dessert chez ses amis.

Je quitte le Woolworth, pensant que je n’y arriverait pas. Et là s’offris à moi la possibilité n°3, la petite boulangerie à la sortie du supermarché, où tu croyais qu’il ne faisait que du pain aussi mais où en fait il font des pâtisserie ! Ça n’a pas l’air mauvais, le prix est raisonnable, et ils ont un peu de choix ! Je craque donc pour un gâteau citron-crème (qui en fait est un chinois au citron) et pour un gâteau pommes-noix de Pécan. Ma mission est accomplie : j’ai le dessert !

Il ne me reste plus qu’à rentrer, me préparer et attendre que Johan rentre pour partir. Je prends le risque de faire un brushing, vu que le ciel n’a pas un nuage en vue, un orage ou une tempête me semble peu probable… Une fois Johan douché et habillé nous partîmes rejoindre Paul sur Georges Terrace où il passe nous prendre, et nous emmène jusqu’à leurs jolie maison ! Une fois arrivé là-bas je retrouve Mathias, toujours tout fou et Antone, qui faisait une petite sieste avant la soirée. Direction la terrasse au bord le piscine pour débuter l’apéro et discuter de tout et de rien, après tous les soirée entre Français ça sert à ça !!

Les hommes ont commencé à vouloir faire du bricolage (sans doute pour se prouver qu’ils peuvent monter un store Ikéa, et que non les notices ne sont pas difficile à comprendre), pendant ce temps les petits ont eu le temps de me montrer toutes leurs figurine de super héros en stock (je savais pas que Batman avait autant de costume différent !) Après tout ça re apéro, une quiche Lorraine (faite maison par Sarah) qui est super bonne soit dit en passant (la tarte bien sûr) et c’est BBQ time ! Entre temps les petits choupis sont parti faire dodo. Après tout ça Paul nous dit « je sais que vous aimez beaucoup le fromage tous les deux, alors on va sortir le plateau ! », ca faisait longtemps qu’on avait pas mangé de bon fromage comme ça !!!!

Finalement après tout ce festin bah on avait plus faim pour le dessert ! J’ai quand même voulu gouter le chinois au citron qui m’avait fait de l’œil dans la vitrine de la boulangerie et au final trop citronné pour moi, et Johan doute des citrons utilisé pour faire le gâteau ! Pas grave ça m’aura bien occupé de les trouver. Ne restait plus qu’à prendre un petit thé, avant que Paul nous raccompagne au métro pour rentrer dans notre Backpacker.

Une très belle soirée que nous espérons renouvelé ! La quête du dessert en moins. :p

Voyage des MOINE en Asie |
Joevan2020 |
Iswitch |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My wonderful trip !
| Ophelieetagayaounde
| Notrevoyageenaustralie