Visites d’appart. – 22 Déc – Jour 35

Johan a explosé son record Australien il est rentré à 5h45… Pas mal pour un pays où la plupart des bars ferment à 2h. Forcément la nuit ne fût pas très longue pour lui, par contre elle fût pas trop mal pour moi. Même après quelques heures de travail, avec toutes les informations que j’ai dû accumulé j’étais bien heureuse de me coucher tôt et d’avoir une bonne nuit de sommeil. Lever à 11H30, la journée est un peu molle.

On commence par aller au parc pour vérifier nos emails, et en envoyer quelques-uns. On commence à organiser les visites d’appartement. La première est aujourd’hui, alors Johan décide d’aller se préparer pour le travail, avant d’y aller, histoire de filler direct après.

Mais en cours de route, il s’est aperçu qu’il avait faim, du coup retour au backpacker pour moi aussi. On commence à préparer à manger et là un de nous deux à la présence d’esprit de regarder l’heure qu’il est : 14h45, on rendez-vous à 15h15 tout va bien ! Finalement 2tartines pour se caler le ventre et en route. Enfin presque, Johan a l’adresse mais n’a pas regarder ou cela se trouvait. Pas de plan donc détour par la zone wifi obligatoire, il est déjà l’heure. Finalement il ira directement au travail, et je ferais la visite seule. L’appartement n’a pas été trop difficile à trouver, ça a l’air d’être de petits immeuble, je sonne au numéro 6, on vient m’ouvrir. Un couple visite déjà la chambre, il me fait patienter dans le salon. Une amie à lui est là, elle est venu d’Irlande pour les fêtes et est ravie de ne plus être sous les -1° qu’il fait en Europe. Le salon est assez sympa, la cuisine est immense, plein de plan de travail, 5feux gaz, un grand frigo avec congélateur, une machine à laver la vaisselle : elle est parfaite ! Je la veut.

Il me fait visiter la chambre, elle est géniale ! Plutôt grande, avec son propre dressing et salle de bain avec une grande douche !! Parfait aussi. Le loyer est raisonnable, il est situé à côté de parcs sympa et des bus. J’espère qu’ils nous retiendront !

Retour dans la chambre c’est à mon tour de me préparer pour aller au travail. Comme j’ai un peu de temps, je commence à regarder un film «  Journal intime d’une nymphomane », un film espagnol inspiré d’un livre. Il est très difficile, ce film n’a rien de léger il pause une vraie réflexion sur notre société et la façon d’on peuvent être traité les femmes. Ce film m’a tellement bouleversé que j’y es pensé pendant longtemps en allant au travail.

Une fois arrivée tout ça part dans un coin de ma tête et je me mets dans l’ambiance. Ce soir j’ai 2 tables à moi. Enfin c’est ce que je croyais, ici ils ne communique pas et tout le monde prend les tables de tout le monde, j’arrive pas à savoir où ils en sont, quel table à pris quel bouteille d’eau, et on me pique une de mes deux table. Et c’est relou ! Du coup je fais comme eux je m’occupe de toutes les tables. J’aime moyennement cette façon de travailler mais Johan me dit que je m’y ferait au bout de quelques jours… J’espère que c’est vraie parce que je serait bientôt sur le planning!

Apocalypse day – 21 Déc – Jour 34

Jour de l’apocalypse, à l’heure où j’écris il est 00h30 et on est toujours vivant. Merci les mayas pour cette super occasion commerciale de faire encore plus de fric juste avant Noël !

Mon quart d’heure rébellion est passé, revenons-en à des choses concrètes. Lever difficile pour Johan et moi, comme à Paris je n’aie pas pu dormir tant qu’il n’était pas rentrer, et presque comme à Paris il est rentré tard. Oui parce que ici, 3h du matin c’est tard, enfin y a du progrès il est pas rentré après le coucher du soleil. Sauf que (bah oui sinon c’est pas drôle) il a reçu dans la soirée un sms du travail lui demandant de travailler aujourd’hui pour le service du midi. Donc tentative de lever à 8h30h, échec, lever à 10h30, il commence à midi. Tout va bien !

Je vous rassure Johan n’est pas arrivée en retard, par contre il est rentré en avance. Pendant qu’il était au travail, je suis reparti dans ma quête d’appartement. Je commence par regarder mes emails sans grand espoir je vois que l’on a reçu 4 réponses, dont 2 de nos favoris. Je suis trop heureuse ! Je m’organise avec les mails, les numéros et je prends des notes pour pouvoir s’y retrouver. Ne connaissant pas encore mes horaires, c’est Johan qui prendra les rendez-vous en fonction de ses horaires. Il arrive donc quelques minutes après, je lui annonce « les » bonnes nouvelles et il est super content, forcément on a enfin une chance de partir du backpacker !

A 16h30, nous rentrons au backpacker, et oui aujourd’hui c’est moi qui commence à travailler. Un mélange bizarre de joie et de stresse m’envahi. Pour l’instant il faut déjà que je m’habille, maquille, coiffe, douche, parfume et tout le tralala… 17h on décolle, il faudrait pas que j’arrive en retard dès le premier jour. Johan m’accompagne sur une partie de ma route, ça sera opération courses (bah oui on a plus d’eau !). Je remonte Beaufort Street, ça y est j’y arrive devant le « Must Winebar », aller courage il n’y a pas de raison que cela se passe mal.

Le bar est plein à craquer, par contre la partie restaurant est vide. Tant mieux c’est plus facile d’apprendre quand il y a moins de monde. Rynae est là, et c’est elle qui va m’enseigner ses exigences en matière de service. Je peux vous assurer que quand on a travaillé au Prince de Galles, dans leur restaurant, c’est « finger in the nose ». Il suffira de prendre quelques repères et ça devrait aller comme sur des roulettes. On commence par comment fonctionne le pad (l’écran avec le logiciel pour passer les commandes) elle me montre rapidement, puis elle me dit « Bon tu vas jouer avec pendant une vingtaine de minutes, puis je reviendrais te voir ». Ça me va ;). Ensuite on passe à  une petite interro sur les numéro de table, puis comment procéder lors de l’arrivée de clients avec le menu, les vins… Puis vérification des acquis, mise en place, c’est tout bon on passe à la pratique ! Elle me demande de couper du pain pour les client, et là qu’est-ce que je vois ? De la baguette ! Attention pas la baguette dégueu qu’on trouve en supermarché avec une miche dur comme du polystyrène, NON ! De la vraie baguette ! Alléluia ! Je lui demande si ils le font ici, elle me répond « Oui c’est fabriqué et cuit ici, selon une recette Française ». Je rêve d’y gouter ! Avec un peu de rillettes maison et des cornichons… Ah ça, ça serait un vraie plaisir. Oui parce que le chef de cuisine est un breton, et tout ce qui sort de la cuisine à juste l’air trop bon. J’arrête la-vous aller baver sur votre PC ;).

Ce soir je travaillerais avec Jessica en doublon, c’est cool elle a l’air sympa et surtout elle a voyagé en Europe, elle comprend quand j’ai l’air perdu sur certaine de leurs bizarrerie Australienne. Le service commence doucement j’y arrive pas trop mal à une exception près : le service à 4 pour 30 clients. Parce que autant en banquet, ça serait facile mais là en restaurant tout le monde s’occupe de toutes les tables, je n’arrive pas à suivre où en sont les clients, je suis à un doigt d’avoir la migraine ! Heureusement le manager arrive et me dit, tu vas pas tarder à rentrer, et tu reviens demain à 7h. YES ! Embauché, c’est pas beau ça ?

Je retrouve Johan à Northbridge Piazza, il regarde le film de guerre du vendredi. Nous avons pu assister à l’arrestation d’un mec complétement bourré qui conduisait (les flics sont encore plus sévère qu’en France), qui s’est pris le rond-point et qui a embouti un taxi. Normal ! On a aussi eu le droit à un concerto de motard, des vrais. Je suis u peu fatigué de ma soirée, je vais aller me couché. Johan quant à lui retrouve ses potes et embarque un gars de notre chambre dans sa virée nocturne.

123456...19

Voyage des MOINE en Asie |
Joevan2020 |
Iswitch |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My wonderful trip !
| Ophelieetagayaounde
| Notrevoyageenaustralie